Rencontres gratuites Femmes Russes, Polonaises, Tchèques

Suite à la cessation totale d'activité, le site est à vendre, possible avec fichier membres. Contact par e-mail :  

 

Blog Agnieszka :

 

Version française Wersja polska English version

Noël en Pologne - la tradition polonaise

Sans titre

Noël en Pologne, dont la partie la plus importante est la soirée du 24 décembre, reste en Pologne toujours la plus importante fête. Bien que ses sources aient le sens religieux, c'est surtout la fête de famille, d'amour, de compréhension et d'attention mutuels. Une fête ayant gardé les mêmes traditions depuis des siècles, pleine de symboles, ayant son ambiance exceptionnelle et unique. Une fête différente de celles dans d'autres pays, avec ses symboles les plus importantes : oplatek, sapin, première étoile, menu de 12 plats. Cela sera probablement une fête importante aussi pour vous si vous rencontrez une femme de Pologne et vous deciderez ensemble de créer une union stable. Car sans doute votre votre future partenaire voudra garder sa tradition, qui est si importante pour les femmes polonaises et les hommes polonais, ainsi que certainement elle sera heureuse si vous portez l'attention aux coutumes polonaises.

Je vous invite donc à découvrir comment les polonais passent cette fête mythique.

Noël en Pologne - selon la tradition polonaise

Noël est une fête très importante pour les polonais. On l'appelle souvent la fête de la famille. Précédée par plusieurs semaines d'attente, elle est célébrée généreusement et selon la vieille tradition du pays. C'est une fête spirituelle et mythique, et elle le reste toujours, ce que est assez rare dans notre monde d'aujourd'hui, orienté plutôt vers la consommation pure.

Bien que Noël soit une fête religieuse, c'est aussi un symbole. Un symbole de nouvelle vie - nouvelle année, un symbole de paix, de conciliation, une fête exceptionnelle où tout est possible et où même les ennemies ont la chance de se mettre en accord. C'est avant tout un symbole de la famille réunie et plongée dans l'amour et dans le bonheur. C'est la fête qui donne le sens de la sécurité, de la chaleur, de la compréhension mutuelle. Elle a ses propres ambiances, ses propres arômes, uniques et restent profondément dans les coeurs des gens.

Bien évidemment, les coutumes varient un peu dans les régions différentes. Je vais ici raconter en bref les traditions de ma région.

Les préparations à Noël commencent déjà quelques semaines avant, par l'Avent. C'est le temps d'attente. Il est plutôt rare de voir les gens d'organiser des fêtes pendant ce temps, c'est plutôt le temps de silence pendant lequel les gens recherchent leur sérénité. Il n'est pas rare, même à nos jours, de voir les gens qui font des sacrifices, comme par exemple : ne mangent pas de sucreries ou évitent de boire de l'alcool. Une des traditions, comme dans d'autres pays, c'est de faire des crèches (les plus fameuses crèches polonaises sont celles appelées « cracoviennes » ou de Cracovie). Les enfants souvent préparent leurs propres décorations pour le sapin et la table.

Noël, soit Boze Narodzenie (la naissance du dieu) en polonais, est appelé aussi dans la langue polonaise « Gwiazdka », ce que veut dire en français « une petite étoile » dans la traduction exacte du polonais.

Noël en Pologne est composé de 2 jours - le 25 et le 26 décembre, mais la journée la plus importante est la veille de Noël, le 24 décembre. C'est Wigilia dans la langue polonaise soit l'équivalent de Réveillon français. C'est la journée qui, selon les coutumes, décide de la chance et de la réussite dans la nouvelle année. Il est alors très important de vivre cette journée en paix, en bonne humeur et en bonne santé, pleins d'énergie, car cela dit que toute l'année sera bonne.

Tout le monde se lève tôt (pour ne pas être faignant toute l'année !) et les dernières préparations commencent. Dernières, car beaucoup doit déjà être fait - les polonais préparent la maison (ah, le ménage.) et son environnement, ainsi que même certains plats à quelques jours d'avance.

Quand presque tous les travaux sont faits, on décore le sapin de Noël. Dans certaines familles, c'est fait quelque temps d'avance. Certains des gens utilisent toujours, en plus des décorations disponibles dans le commerce, leurs propres créations, ainsi que mettent aussi des bonbons, des gâteaux, lesquels pourront être ensuite mangés. Le sapin, selon la tradition, doit rester à la maison jusqu'à 6 janvier.

Bien évidemment, sous le sapin, les cadeaux sont ou seront mis, par le Père Noël, qui s'appelle en Pologne le plus souvent Swiety Mikolaj, soit en traduction exacte en français Saint Nicholas. (Intéressant : la fête de Saint Nicholas, le 6 décembre, est aussi célébré en plus en Pologne comme la journée pendant laquelle on s'offre des cadeaux et aux enfants en priorité !)

Une fois tout le menu prêt à servir, on prépare la table. Tout d'abord, on met du foin (ou de la paille) sur la table - cela nous rappelle les origines du Jésus, né dans une  étable. Cela doit aussi nous permettre d'avoir une bonne chance (pour qui rien ne manque) toute l'année. Ensuite, on couvre la table avec une nappe, le plus souvent blanche. Il est obligatoire de laisser un couvercle de plus, pour un visiteur non attendu qui pourrait venir, ainsi que en mémoire à ceux des membres de la famille qui ne peuvent plus être avec nous.

Le menu contient le plus souvent 12 plats différents et ne contient pas de viande car c'est la journée de carence - et la nourriture de toute cette journée doit être simple, sans viande, sans alcool.

De même, le menu de Noël est aussi simple : surtout le poisson avec la carpe dans plusieurs plats différents, les champignons, les légumes et les fruits. Mais malgré la simplicité des produits, les recettes sont souvent compliquées et nécessitent souvent plusieurs heures de préparation, dans lesquelles toute la famille participe en partagent les tâches - chacun désire être utile ce jour-ci et ces préparations sont une grande partie de l'ambiance exceptionnelle du réveillon.

Le menu est souvent un peu différent dans chaque région et varie selon les familles, mais beaucoup de plats se ressemblent. Et souvent comme la règle principale qui est respectée dans beaucoup de familles : pas d'alcool ce jour-là.

Table de noël dans une famille polonaise. Vous y voyez des verres comme pour le vin, mais ce jour-ci souvent ils contiennent d'autres boissons.

Donc les potages : barszcz, zurek ou la soupa au poisson, la choucroute cuisinée aux pois cassés ou aux champignons secs, les pierogi - uszka (traduction exacte en français : les petites oreilles) soit les ravioli avec la farce aux champignons, les ravioli avec la farce aux choucroute, les petits raviolis sans farce aux pavot, la carpe au four, la carpe en gelée, la carpe à la sauce, l'hareng au vinaigre ou dans les salades différentes, les salades aux fruits secs, la kutia (le mélange de pavot, noix, miel, grains de blé, raisins) servis avec des petits gâteaux simples, le pavot, les éternelles pommes de terre, les gâteaux différentes - dont celui au pavot (qui doit aussi rapporter le bonheur toute l'année), ainsi que le pain d'épices ou des petits pains d'épices et de miel, symbolisant la richesse en famille toute l'année, le gâteaux aux raisins, noix et aux fruits secs, les noisettes symbolisant la réussite, les fruits variés, dont les pommes symbolisant la beauté et une bonne santé.

Et le plus important « plat » sur la table c'est l'oplatek (le pain azyme, comme pour la communion). Car il est le symbole de partage et de conciliation. Issu de la tradition surtout religieuse (préparé en plusieurs formats et dimensions, il présente des scènes en rapport avec la naissance de l'enfant Jésus), il est aujourd'hui un symbole de paix et d'amour et cela pour tous les gens, sans prendre en compte leur religion. Même les politiques se rencontrent avant Noel à « oplatek» pour le partager entre eux et symboliquement avec tout le peuple polonais. Ces rencontres de l' «oplatek» sont aussi organisées dans certaines entreprises, écoles, clubs, etc. Ainsi les gens qui travaillent ensemble ou qui se rencontrent pour des activités différentes, expriment leur amitié et le respect les uns pour les autres. 

C'est une tradition si importante, que ceux qui ne peuvent pas passer de Réveillon ensemble (dont souvent la famille habitant à l'étranger), s'échangent l'oplatek en l'envoyant par la poste accompagné d'une carte postale avec les voeux - une coutume très populaire en Pologne : envoyer une carte postale ou encore plus souvent des voeux seuls simplement est très courant pour les polonais, même à ceux dont on ne connaît pas personnellement, mais à qui on s'adresse en ce moment, même si il s'agit juste de demande de quelques renseignements (à titre d'exemple : je reçoit tous les ans de nombreuses de cartes de mes adhérentes polonaises). Toutes les années, en période de Noël, des milliers (voir millions !) des cartes postales circulent entre la Pologne et tous les pays du monde, où mes compatriotes polonais se trouvent au moment donné.


Oplatek. - ©

Mais revenons à notre table. L'oplatek est donc mis sur une assiette souvent décorée (et si possible, la plus belles des assiettes possédées) et occupe le milieu de la table - la plus importante place.

Parce que le Noël est une fête de famille avant tout, il est passé dans le cercle familial tout d'abord.

La plus proche famille se réunit donc le 24 décembre dans la soirée, le sapin (avec les cadeaux dessous) décoré et la table couverte, ils attendent que la première étoile apparaisse sur le ciel. C'est le signe que la fête peut commencer et on peut s'assoire à table. Mais avant qu'on le fasse, on partage l'oplatek (le plus âgé de la famille commence) et on échange des voeux, et parmi eux, celui le plus important - que la prochaine fête soit célébrée avec toute la famille et que ses membres soient au moins autant nombreux (ou même plus). C'est le moment mythique, où on se pardonne tous les mauvais moments et on promet de recommencer une nouvelle vie.

Intéressant : dans le temps en campagne, les gens partageaient aussi leur oplatek avec leurs animaux. Cette tradition est toujours présente dans certaines régions et dans certaines familles. Et on disait (et dit toujours), que cette nuit exceptionnelle, même les animaux parlent la langue humaine.

Ensuite, on s'assoit à table (la tradition d'autrefois disait de s'assoire selon l'âge) et le dîner commence. Il est important d'au moins goûter à tous les plats pour ne pas connaître la faim l'année prochaine et pour avoir une bonne chance. Il est aussi préférable de ne pas se lever et de ne pas quitter la table avant la fin du dîner. C'est pourquoi tous les plats sont mis sur la table dès le début du dîner afin que tout le monde s'en sert et personne se lève pour servir des plats l'un après l'autre.

Une fois le dîner terminé, on distribue des cadeaux et on continue la soirée en chantant des chansons de Noël (appellées en polonais "koledy" - qui seront encore présentes dans la vie quotidienne pendant quelques semaines).

La soirée finit généralement autour de minuit et ceux qui le souhaitent peuvent aller à la messe de minuit (pasterka), qui en Pologne est toujours à ... minuit.

Il est préférable de ne pas ranger la table, mais de la laisser jusqu'au lendemain (encore pour ne rien manquer l'année prochaine).

Le 25 et le 26 décembre, les polonais se rendent la visite, toujours en famille. Et passent ces 2 journées le plus souvent ... à table, car la viande et tous les autres fricasses sont désormais permis et il ne reste qu'à consommer toute la nourriture si précieusement préparée.

Bonne fête !

Ce texte a été publié pour la première fois en décembre 2005.

Un nouveau texte sur Noël polonais a été publié sur mon blog http://www.agnieszka.fr/ le  19 décembre 2017. Pour le lire, suivez le lien : http://www.agnieszka.fr/noel-en-pologne/.

© MCM-AMB || Cookies

Rencontres - Sélection gratuite